Le bouc des fossés

La chèvre des fossés est une race caprine française originaire des rives de la anches. C'était autrefois la chèvre des plus démunis qui la faisait pâturer sur le bord des fossés, souvent attachée à un piquet ou gardée par les enfants . Elle valorisait donc un espace inculte tout en le maintenant propre. C'était ainsi typiquement la « vache du pauvre », qui valorisant des espaces délaissés, permettait à leur détenteur, qui n'avait parfois pas de terres à eux, de survivre en produisant lait, fromage, viande et peau.

La race s'est conservée au fil du temps sans qu'un intérêt particulier n'y soit porté. Les démarches de sauvegarde de cette chèvre sont très récentes, et datent des années 1990, quand les premières opérations de recensement des derniers animaux sont lancées. En 2006, on compte environ 515 animaux dans 96 élevages, alors qu'il n'y en restait moins de 100 en 1999.

 

Élevage

Certains éleveurs commencent à développer une production agricole plus conventionnelle, par la production de lait permet d’améliorer le rendement fromager et transformé en fromages fermiers vendus directement à la ferme, et la vente de chevreaux.

 

Sauvegarde

Le programme de sélection de la chèvre des fossés n'a débuté que récemment, quand l' a entamé à recenser les animaux de la race dans les années 1990. Il est rapidement aidé dans cette action par diverses organisations locales, parmi lesquelles on retrouve notamment l'écomusée du Pays de Rennes, l'arche de la nature du Mans ou le conservatoire du littoral. Les inventaires sont depuis renouvelés annuellement, et a permis de retrouver un certain nombre d'animaux. Il faut dire que l'on est dans une région où la production caprine n'est pas du tout développée, et les animaux retrouvés sont souvent de race pure car non croisés avec les races plus productives qui ne se sont jamais implantées sérieusement dans la région. Tous ces efforts ont conduit à la reconnaissance officielle de la race en 2005 par le . En 2008 est créé l'association de sauvegarde et de promotion de la chèvre des fossés, rassemblant des passionnés et qui joue depuis un rôle important dans la sauvegarde et la promotion de la race.

DJ: bouc anglo nubien croisé saanen

 

L'Anglonubien

 

Les chèvres Anglo-Nubiennes sont des chèvres familières, sociables et de tempérament très calme.

 

La chèvre Anglo-Nubienne est le résultat de croisements très anciens entre des races de chèvres anglaises et des chèvres venues d’Inde et d’Afrique à l’époque où les bateaux transportaient des chèvres pour leur approvisionnement en lait. Le nom d’Anglo-Nubiennes leur fut donné en 1893 en raison de ces origines exotiques. C’est une race de grand format, les boucs peuvent atteindre 120 kg et les chèvres 90 kg. Sa robe présente de nombreux coloris différents,depuis des patrons unis de blanc à noir et de multiples couleurs. Sa précocité sexuelle est excellente, les chevrettes sont fertiles dès l’âge de 6 mois et la prolificité moyenne de la race est de 250 %. Il existe des souches très prolifiques qui donnent régulièrement naissance à des quadruplets et des quintuplets. Le record a été obtenu par une chèvre ayant mis au monde 11 chevreaux en 25 mois (3 mises-bas). Utilisée en allaitement, la chèvre Anglo-Nubienne élève sans difficulté des portées de triplets.

 

En comparaison d’autres races caprines laitières, le lait d’Anglo-Nubiennes est exceptionnellement riche en matières grasses et en matières protéiques. Le contrôle laitier donne ainsi une moyenne de taux butyreux de 48 g par kg de lait et une moyenne de taux protéique de 38 g. C’est l’une des raisons qui font apprécier cette race en production fromagère. Même mélangé en faible proportion avec le lait d’autres races de chèvres, le lait d’Anglo-Nubienne permet d’améliorer le rendement fromager.

 

 

Saanen

Le nom est dérivé de la vallée de SAANEN dans les sud du canton Berne, en Suisse. En 1893 plusieurs milliers de têtes ont été pris hors de la vallée et réparties dans l'ensemble de l'Europe. Entre 1904 et les années 30 approximativement 150 SAANENS ont été importés de Suisse vers les États-Unis. Les importations postérieures sont entrées par l'intermédiaire de l'Angleterre. Aujourd'hui elles sont réparties dans l'ensemble des États-Unis en tant qu'une des chèvres préférées de laiterie principalement en raison de leur uniformité en produisant de grandes quantités de lait en même temps que leur vigueur, entretien facile et leur capacité à tolérer les changements environnementaux. La femelle Saanen a un air majestueux, plusieurs l'identifie comme étant la "reine des chèvres laitières".

 

Certains sont attirés par l'esthétique agréable d'un pâturage d’animaux uniformément blancs. Certains sont attirés par la Saanen par leur grande taille, vitalité, compatibilité de troupeau et leur tempérament. La plus grande partie de leur popularité, cependant, est qu’elles surpassent toutes les autres races avec des moyennes de production de 900 litres de lait, 3.4% de protéine et 3.1% de matières grasses. Mais les plus productives dépassent 1000 litres de lait par lactation.

 

La Saanen est la plus grande de toutes les races laitière. La moyenne de race est 31-32", avec 35 ". C’est une race à fort développement : 50 à 90 kg pour les femelles, 80 à 120 kg pour les mâles.