Imprimer cette page
mercredi, 17 août 2016 08:13

À la découverte de la Chèvrerie de la Baie

La Chèvrerie de la Baie, à Tréguennec, a ouvert ses portes au public en 2009. Une exploitation où tout se passe sur place, de la fabrication à la vente. Ouest France le 17/08/2016

OUEST6FRANCE 17082016 

Ouest France le 17/08/2016

Tréguennec. La Chèvrerie de la Baie, à Tréguennec, a ouvert ses portes au public en 2009. Une exploitation où tout se passe sur place, de la fabrication à la vente.

Marisa a appris il y a une quinzaine d'années à produire du fromage. « J'avais quatre chèvres dans mon jardin et j'ai commencé à bricoler et tenter de faire des fromages. Je les faisais goûter à mes amis, ils étaient mes cobayes. » Aujourd'hui, elle possède une centaine d'animaux, dont 40 bufflonnes qui profitent de la bonne herbe du conservatoire du littoral, son nouveau « jardin ».

Marisa est propriétaire de la Chèvrerie de la Baie, ouverte au public depuis 2009 et qui attire plus de 6 000 visiteurs par an. La Bigoudène a établi une stratégie bien efficace pour faire fonctionner son entreprise : se baser sur la communication.

Dans un secteur très dominé par les produits industriels, les petits producteurs doivent tirer leur épingle du jeu, ce qu'a réussi Marisa. « Les gens sont à la recherche de produits artisanaux. » Alors quoi de mieux que de visiter le lieu de fabrication et d'acheter les produits sur place ?

« Tout est transformé sur place »

Touristes et locaux se mêlent alors chaque été à la foule de visiteurs venus observer la traite des chèvres, la fabrication des fromages ou donner le biberon dans l'enclos des chevreaux (activité la plus populaire de la chèvrerie). « Tout est transformé sur place, et les touristes voient tout », confirme la patronne.

Tout, ou presque, car la spécificité de cette chèvrerie est de produire également de la mozzarella de bufflonne, mais ces imposants bovins restent à l'écart des autres animaux et des yeux des visiteurs.

Avec cette communication bien rodée, (environ 20 000 flyers distribués par an, et un travail avec les offices de tourismes), la Chèvrerie de la Baie a réussi à « partager une passion » et à promouvoir cette production artisanale.

Si ces produits sont vendus directement sur place, ils le sont aussi dans quelques grandes surfaces, sur le marché de Plonéour-Lanvern, le dimanche matin, et la mise en place de la vente en ligne est prévue pour le mois d'octobre.

Voir l'article Ouest France, cliquez ici